Rechercher
  • sbertrandcontact

C’est quoi la mandalathérapie ?

« Mandala » signifie cercle, unité, totalité.


Le mandala est une expression de soi. C’est, pour moi, une façon autre que l’hyphnose ou l’interprétation des rêves, de livrer des messages de l’inconscient aux personnes que j’accompagne.


1. En quoi le mandala peut-il être associé à une thérapie ?


Je le propose dans mes séances pour :

- « découvrir » une nouvelle personne. Au travers du mandala, je « lis » et propose les thématiques à travailler (une peur de regard des autres, un manque de confiance en soi, un besoin de prendre sa place, une dualité intérieure à équilibrer, une blessure du passé à dépasser, etc…)

- aider à mieux se connaître. Faire émerger des traits de personnalité. Cheminer vers la rencontre de soi-même. Très bel outil pour les personnes qui me disent « Mais je ne sais pas moi-même qui je suis ! », « je suis perdu », « je ne sais plus où j’en suis », « c’est le brouillard dans ma tête ».

- avancer dans un processus de deuil ou un autre évènement de vie impactant. Exprimer ou libérer une émotion de tristesse, de colère, de culpabilité…

- dépasser une blocage. Comprendre ce qui empêche de se sentir bien, ce qui pourrait permettre d’avancer.

- Susciter des prises de consciences ou des invitations à la réflexion.


2. Quels sont les bienfaits immédiats de la mandalathérapie ?


Au-delà du/des message(s) que l’on peut percevoir, le mandala permet de poser le cerveau gauche et le cerveau droit, ressentir un calme intérieur.

Il facilite l’expression. C’est une belle manière d’oser parler de soi sans parler.

Il stimule, motive, réamorce.

Il apaise, réduit le stress, amène un mieux-être, aide au lâcher prise.

La pratique régulière du mandala améliore la concentration.

Il favorise la mémorisation. Le mandala peut être utilisé comme la technique de la carte mentale.

Il peut permettre de se recentrer sur une problématique, d’ordonner ses idées autour d’un centre.

Une autre façon de faire émerger sa créativité !


3. La mandalathérapie, pour tout le monde ?


« Je ne sais pas dessiner !?! »

Il n’y a pas besoin d’être doué en dessin pour réaliser un mandala. Cette activité est recommandée de 7 à 77 ans, ou plus !


« Et si rien ne me parle dans ce qu’il ressort de mon mandala ? »

Alors, je peux vous parler de ce qu’il manque…

Vous savez, comme quand on dit que le silence en dit long !


4. Pour résumer, c’est quoi un mandala ?


Un mandala paraît être un simple dessin couché un instant T sur un papier. Or, il exprime la Vie !


5. Mon petit conseil en prime ?


Pratiquer une méditation ou une longue marche dans la nature avant de se lancer dans la création de son mandala.


6. Vous avez testé ?


Partagez votre avis, votre expérience en commentaires.


7. Vous voulez tester ?


Voici les consignes de départ pour réaliser votre mandala :


- Utiliser uniquement des crayons de couleur (ni feutres, ni fluos)

- Prendre une feuille blanche A3 (sinon A4)

- chercher le centre de la feuille (au compas ou par pliage)

- réaliser une figure géométrique qui sera le contour extérieur du mandala

- à l’intérieur de cette figure, dessiner une 2eme figure géométrique

- puis dessiner, colorier, écrire, gribouiller, tout ce qui vient par la tête à l’intérieur du mandala.


Faites-vous plaisir !


Une fois terminé, vous me l’envoyez, je l’analyse et je vous transmets, lors d’un rendez-vous en relation d’aide, tous les messages de votre mandala.



39 vues0 commentaire